< accueil

Jean François MARIN : Photographe

PORTFOLIO ILES > 3 île de Mayotte, Océan Indien

Le Projet

"Maoré", île de Mayotte

 

Le contexte

Mayotte est l’île la plus méridionale de l’archipel des Comores, située dans le Canal du Mozambique, au Sud-ouest de l’Océan Indien. Son histoire est riche d’un métissage continu entre l’Afrique, l’Orient et l’Occident qui offre aujourd’hui une communauté originale et unique, au sein de la République.

Ce territoire français possède le statut particulier de Collectivité Départementale, qui l’amènera progressivement vers la départementalisation prévue pour 2010. Après 150 ans d’oubli, au cœur d’une société rurale et religieuse, Mayotte se réveille et se construit. Un vaste chantier impulsé par la métropole, bouleverse le paysage et le quotidien d’une population très jeune (58 % a moins de 20 ans)

C’est un moment privilégié pour cette société insulaire, majoritairement musulmane, qui a choisi résolument la voie du développement tout en protégeant ses traditions et un environnement naturel exceptionnel.
Cette détermination de l’avenir va poser en premier lieu la question de l’identité insulaire, de ses capacités d’intégration et de sa volonté d’ouverture, au cœur d’une région du monde marquée par l’isolement et la pauvreté.

La volonté de photographier la société mahoraise s’inscrit dans une réflexion sur l’identité insulaire, commencée en Nouvelle-Calédonie (zone Pacifique, 1997/99), prolongée en Corse (zone Méditerranée, 2002/03) et qui se continue aujourd’hui dans l’océan Indien.

Beaucoup de similitudes dans la situation aujourd’hui de ces trois îles permettent d’imaginer le projet mahorais comme une suite apportée aux travaux calédonien et corse, conscient des singularités de chacune des îles.

Le projet s’organise autour d’une même démarche de rencontres et de description du quotidien à un moment particulier de l’histoire d’un peuple que le photographe se propose de partager et de témoigner.

Le projet mené par Jean-François Marin

Le projet photographique « Maoré » de Jean-François Marin s’inscrit dans une réflexion sur l’identité insulaire, commencée en Nouvelle-Calédonie de 1997 à 2000, prolongée en Corse de 2002 à 2004 et qui se poursuit aujourd’hui dans l’Océan Indien sur l’île de Mayotte.
Le projet initié avec le Ministère de l’Outre Mer, s’est organisé en trois campagnes de prises de vues durant les années 2004 et 20005. Les séjours d’une durée de plusieurs mois, ont amené le photographe à travailler sur différents territoires de l’île (ville, bord de mer, zone rurale …), aux rythmes des saisons tropicales. Plusieurs milliers de clichés ont ainsi été réalisés.
Le photographe a pour ambition de dresser un état des lieux du quotidien mahorais, chronique de l’insularité, du métissage culturel, entre tradition et modernité, une approche photographique rythmée par des portraits, des scènes de vie en noir et blanc et un  traitement couleur décalé entre paysages, intérieurs et objets du quotidien.La collaboration avec le photographe mahorais, Jonny Chadul

La Direction des Affaires Culturelles de la Collectivité Départementale de Mayotte, sollicitée comme partenaire culturel local du projet a répondu positivement à cette proposition en novembre 2004 en attribuant une aide financière à la réalisation (budget 2004).
Elle a proposé à Jean-François Marin d’intégrer le photographe mahorais Jonny Chaduli au projet initial et d’imaginer une collaboration sur l’ensemble du travail. Cette nouvelle orientation a permis d’enrichir l’ensemble photographique par les regards croisés de ces 2 photographes.
Grâce à une aide financière de la Collectivité d’un montant équivalent au montant alloué à Jean-François Marin, Jonny Chaduli a commencé son travail. Dés les premières prises de vues, la nouvelle équipe s’est mise en place avec succès. Cette collaboration s’est maintenue de manière exemplaire durant les trois campagnes photographiques programmées dans le projet.

La résidence d’artiste

Une résidence d’artiste a été mise en place avec le Vice Rectorat de Mayotte et intégrée au déroulement du projet. Un logement dépendant des établissements scolaires (lycée de Petite Terre, collège de M’Tsamboro) est utilisé par le photographe durant ses séjours. En échange, il intervient en milieu scolaire (classes de lycée et de collège), en fonction des demandes des enseignants (cours d’arts plastiques, communication, français, histoire/géographie)
Une exposition photographique de Jean-François Marin, présentant ses travaux en Corse et en Nouvelle-Calédonie a été organisée à la résidence Eiffel (ancienne préfecture de Dzaoudzi) en avril 2005, de nombreuses classes ont pu ainsi visiter cette exposition et ce lieu pendant plusieurs semaines.

L’exposition à Mayotte

L’exposition du travail photographique est programmée pour la première fois à Mamoudzou en mai 2006, dans les bâtiments de la Collectivité Départementale, aboutissement de plusieurs mois de prises de vues mais aussi de rencontres et de témoignages auprès de la population.
Cette manifestation est organisée par la Direction des Affaires Culturelles de la Collectivité Départementale. Elle présentera les travaux des deux photographes sous une forme à définir  qui soulignera l’originalité de cette collaboration, la richesse des regards croisés et les partis pris de chacun des photographes.
La Préfecture de Mayotte a proposé de s’associer à l’évènement en finançant une extension de l’exposition sous la forme de grands tirages photographiques sur toile qui seront installées pendant plusieurs semaines sur les barges assurant la traversée entre Mamoudzou et Petite Terre. Elle permettra au public mahorais de découvrir spontanément les photographies dans un des lieux les plus fréquentés de Mayotte.

Tournée des établissements scolaires de Mayotte

Dans le cadre de la résidence d’artiste et en partenariat avec la Délégation aux Arts Plastiques du Vice Rectorat de Mayotte, les deux photographes ont présenté leurs travaux dans les établissements scolaires de Mayotte. Une tournée d’une semaine en mai 2006, programmée après le vernissage de l’exposition, qui les a amené à rencontrer des élèves de 15 établissements de Mayotte (Primaire, Secondaire et lycées).
L’exposition en métropole

Notre volonté est de présenter le travail photographique de Jonny Chaduli et Jean-François Marin en métropole, à Paris, après l’exposition de Mamoudzou. L’idée de cette manifestation est de faire découvrir les réalités de ce territoire d’Outre Mer au public parisien, valoriser le travail d’un artiste mahorais et des institutions culturelles locales.
Nous travaillons sur ce projet avec le Ministère de l’Outre Mer, les associations mahoraises présentes sur la capitale et les services du député mahorais. La programmation de cette manifestation se fera courant 2007.

L’ouvrage de photographies

Le projet d’édition finalise l’ensemble de la réalisation. Le livre accompagne et enrichit les différentes manifestations organisées autour des photographies. Il devient la mémoire du fonds ainsi constitué, accessible aux particuliers, aux scolaires et aux institutions culturelles de l’île. Il rendra compte de la diversité du travail photographique en soulignant le regard croisé de ces deux photographes et permettra aux lecteurs curieux de l’Outre Mer de découvrir une île méconnue du territoire français.