< accueil

Jean François MARIN : Photographe

FONDS > La Maison de l'Eden, son Codex irraisonné

Le Projet

La Maison de l’Eden


Histoire d’un petit village lyonnais
sous les feux de l’actualité
Saint Romain au Mont d’Or, Rhône

Depuis plusieurs mois, Saint Romain au Mont d’Or, petit village de pierres dorées à quelques kilomètres de Lyon, a vu sa vie quotidienne complètement transformée.

L’histoire commence dans un ancien relais de poste du centre du village, transformé par son propriétaire Thierry Ehrmann, en « Domaine du Chaos ». Avec des moyens financiers considérables, il a créé une véritable œuvre d’art qui attire chaque week-end des centaines de curieux qui peuvent ainsi visiter ce lieu impressionnant. La municipalité n’a pas du tout apprécié cette démarche et a multiplié les procédures judiciaires pour stopper ce phénomène et une rivalité s’est installée entre le Maire et le Domaine du Chaos.

La presse régionale et nationale a largement évoqué les différentes péripéties de cette histoire, marquées le samedi 9 décembre dernier, par une manifestation de plusieurs centaines d’élus venus dans le village soutenir le Maire.

Le village aujourd’hui est coupé en deux : Ceux qui soutiennent le Domaine du Chaos et ceux qui approuvent les réactions du Maire. Il y a aussi d’autres habitants du village qui ont su prendre du recul devant l’évènement et portent un regard amusé et plein d’humour sur cette histoire.

C’est ainsi qu’en autres, Marc Allardon, habitant en face du Domaine du Chaos, a transformé sa maison en « Maison de l’Eden ». A l’opposé du concept du Chaos, il a commencé par peindre sa maison, son portail, ses palissades de toutes les couleurs. Il a créé un personnage Dudu qui prône dans le jardin, d’autres sculptures ont été installées, des fleurs, des masques pour prôner la beauté, le bonheur et l’avenir radieux.

Aujourd’hui, les deux installations se font face et les visiteurs profitent ainsi de ces deux visions du monde. Les deux voisins se respectent et s’entraident à chaque nouvelle installation d’œuvres d’art, contents d’apporter à cette histoire une touche d’humour et de dérision.

Le photographe Jean-François Marin connaît bien les deux voisins. Il vient de finir un travail photographique sur « La Maison de l’Eden » qui illustrera un catalogue. De même, il avait réalisé en juin dernier une série de photographies sur un concert de musique classique organisé par les deux voisins dans le Domaine du Chaos.